lundi 26 octobre 2020

Joie et silence — Œuvre mystique

 

 

JOIE ET SILENCE

 

Au réveil

Je vous trouve

Fraîche et aérienne comme un ange



À nos baisers et à nos caresses

Seuls

Et à cet amour qui nous unit

Nous devons cette ouverture

De nos âmes

À la beauté de la vie

Non comme Idée

Ou comme théorie

Mais comme sentiment intense

Qui s'impose dans le silence



Dieu sait pourtant si





Le 25 octobre 2020



Journal d’un Libertin-Idyllique (Illuminescences) 2020






ŒUVRE MYSTIQUE

.


Cette fois, il faudra comprendre mystique au sens de caché.

Fruit d'une expérience incommunicable, voilà une œuvre qui doit disparaître de la scène du monde. Tel qu'il est. 

 

 C'est la lecture de quelques pages de Trois filles et leur mère de Pierre Louÿs qui m'a fait comprendre à quel point l'expérience contemplative — galante est inaccessible, même intellectuellement, à l'injouissant, puisqu'on y lit et qu'on y découvre ce qui rend l'imbécile heureux.



Il faut admettre qu'une expérience particulière de l'existence et de la sensibilité vous ait rendu étranger à la vulgarité et à l'insensibilité du monde de ceux qui sont étrangers au monde, mais parfaitement adaptés au réel, tel que la névrose des êtres l'a fait, — et qu'il la reconduit en retour.



Je crois aussi qu'il ne faut pas chercher à déstabiliser des représentations intellectuelles qui reposent sur une telle misère vécue, qu'on la considère sous ses aspects caractériel, culturel, sentimental ou autre.



L'existence a déterminé la conscience et la sensibilité des êtres qui font cette époque : leur milieu d'origine, la lutte qu'ils ont menée et qu'ils mènent pour être ce qu'ils sont, leur avenir prévisible ou non : tout concourt à faire d'eux ce qu'ils sont.



Mais il est vrai que j'aurais pu tout aussi bien lire quelques pages de L'amant de lady Chatterley, et me sentir peut-être moins singulier.



 

 

.

 

 

Aucun commentaire: