dimanche 20 mars 2016

Vie parfaite — Vrai printemps









Vie parfaite — Vrai printemps






Fougue de printemps
Baisers de tendresse
 De joie et d'ivresse
Vos enroulements de velours
En serpentines caresses
Votre petit pompoir incandescent
Que tout au fond l’on sent
Caressant
Et puis mes ardentes pénétrations
Votre ondulante danse intense
Comme un long baiser
Tout du long —
Spumescent
Vous étoile filante
Moi queue de comète
Jusqu'au miracle mirobolant
Comme ce merveilleux printemps
Tout autour jaillissant
Miracle de la renaissance
Excessive et intense
Que
Tout autour de nous et puis aussi en nous…
L'on sent
Nous emportant

Fougue de printemps
Et puis — la nuit —
Ma tête qui repose sur vos cuisses 
— Vrai délice  
Et les tendres caresses
Et les délicieux baisers
Des alanguissements

Vie parfaite — vrai printemps







Le 20 mars 2016


Journal d'un Libertin -Idyllique (Illuminescences






.