lundi 9 septembre 2019

Les heures les plus belles du monde





Le Concert royal de la Nuit







Remerciements : à Sébastien Daucé, à l'Ensemble Correspondances (clic) ;
Et à la chaîne AVROTROS Klassiek (ici)

Livret (ici)






Les heures les plus belles du monde



L'amour est une nuée lumineuse
De douceur vaporeuse
Une extravagante clarté de féerie onduleuse
Où mon cœur d'homme s'explandit
Bien avant même le début de nos grâces tactiles
Et celui de nos ris
Délicats d'idylle

Hier, nous revenions
Par de miraculeux petits chemins
Connus de nous seuls –
D'un séjour égayé par le vin
Sublimé par la musique baroque et ses plaisirs divins
De si loin du monde
Que nous ne pouvions que remercier le Ciel
Pour ce présent
Si inactuel
Si providentiel :
Le Beauté à pleurer
À deux pas de notre bergerie —
Nichée au fin fond d'une châtaigneraie
Totalement introuvable et ignorée…


L'esprit et le palais enchantés…
Quelles meilleures prémices
Pour des lendemains tout entiers dédiés
À un rendez-vous galant
Selon notre art d'aimer ?




L'amour dès le point de ces nouveaux jours ?
Une nuée lumineuse
De douceur vaporeuse
Une extravagante clarté de féerie onduleuse
Où mon cœur d'homme s'explandit
Bien avant même le début de nos grâces tactiles
Et celui de nos ris
Délicats d'idylle
Où nous suivons le cours de nos sentiments
En suivant celui de nos baisers
Qui nous mènent sans délais
Aux souffles entremêlés
Courts
Puissants
Haletants
Exaltés
Accordés…


Quel bonheur !
Que ce miracle de la volupté souveraine
Qui nous caresse et nous entraîne
Dans l'allégresse partagée
Hors d'haleine
Et ondulés
Comme deux dauphins passionnés
Qui s'aiment


Quel prodige !
Que le miracle de nos deux cœurs
Qui s'offrent de toute douceur
Et s'amplifient et se dilatent
Chacun selon sa propre félicité —
Et qui ce faisant ne font rien
Que s’exhausser
En s’exauçant —
Dans la divinité


Je caresse ardemment d'amour votre corps de déesse
Tandis que je progresse…
Nous exaltant jusqu'à l'infini…
Poussé par quoi ?
Mené par qui ?
Sinon par le mouvement même de la Volupté du Monde et de la Vie…
C'est-à-dire
Par l'Amour
Dans son plus beau jour…


Vous
En retour —
Inspirez ma virilité
Dans une danse qui vous est imposée
Dans une grâce inégalée…
Poussée par quoi ?
Menée par qui ?
Sinon par le mouvement même de la Volupté du Monde et de la Vie…
C'est-à-dire
Par l'Amour
Dans son plus beau jour…


C'est ainsi


Nous ne finirions jamais
Si d'une certaine façon
Nous n’étions attendus et recherchés
Inconsciemment —
Par notre fusion
Dans l'Infini
Vers lequel on s'enfonce
Comme deux explorateurs
Sans peur
Et sans plus de raison
Dans une transe
Immense
Au diapason —
Où finalement se déroule seule la chance
Qui est
On le sait —
Le mouvement même de la Volupté du Monde et de la Vie
Laissé à son libre cours
C'est à dire
L'Amour
Dans son plus beau jour…


Demain, nous serons en Italie !
Pour aller écouter
Marc-Antoine Charpentier…


Vie !







Le 8 septembre 2019
R.C. Vaudey
Journal d'un Libertin-Idyllique (Illuminescences) 2019




.