mardi 4 juin 2019

La fugue de nos âmes







Le souffle court
Comme nos baisers
Le long de l'onde
Des vagues
Baroques
Du désir enflammé


Un petit chœur
D'angelots
Dort
Au creux de votre corps


À les éveiller
C'est le Ciel tout entier
Que l'on gagne

Sans y penser


Au dernier degré
On perd subitement connaissance

(Pour ce qu'il en restait…)


C'est l'amour comme la fugue de nos âmes
Du Paradis, le sésame


C'est ineffable
 Purement et simplement inestimable







Le 3 juin 2019


R.C Vaudey
Journal d'un Libertin-Idyllique (Illuminescences) 2019





.