vendredi 13 novembre 2015

CLEF DE VOÛTE DE TOUS LES ARTS DÉLICATS QUI EN CE PAYS FLEURISSENT











L'automne est chaud
Tapissé d'un bruissement roux
Beau comme la première enfance
Quand on marche
Où l'on voudrait plonger les mains
Pour faire voler la joie


Le soleil qui filtre
À travers le vert et le jaune pâle du feuillage
Émerveille mes yeux


Une légère brise
Fait parfois
Un caressement de faîtes
Qui occupe l'air
Et le son du monde
Un instant
Mais seule la source au bassin
Joue sa mélodie
Constante


C'est dans cette même merveille-douceur du monde
À laquelle nous ouvre
L'amour
Que nous nous offrons l'un à l'autre
Dans les rires et les parfums
Tout d'abord


Quand je caresse votre corps
Chaque parcelle de votre corps –
Je caresse votre amour et l'aventure
Et toute cette beauté du monde


Lorsqu'après les baisers
Fiévreux
Passionnés et tendres
Je pénètre votre corps
C'est toute cette beauté du monde
Que je pénètre
Calme
Passionné et tendre
Et à laquelle je m'abandonne
Tous les tangages et toutes les houles
Que je sens nous prendre
Dans le calme ou dans la fougue
Ils sont ce caressement-merveille
Du monde
Que nous sommes
Qui nous entoure


Les éminentes imminences de jouissance
Qui nous défont
Dans des exclamations extrêmes
Et que l'on laisse passer
Comme on laisse passer une vague
Extrême
Pour en attendre une autre
Plus extrême encore
C'est cette même merveille-puissance
Suprême-douceur du monde
Où l'on joue
Qui nous emporte
Dans laquelle on baigne –
Qui tisse et tresse
Fait et défait
Nos corps
Encore


Finalement c'est la puissante beauté
De l'irrépressible mouvement du monde
Qui nous fait jouir
Que nous faisons jouir
Dans le nœud de Möbius de l'emportement suprême de l'intense extase harmonique de l'Amour


Finalement donc
C'est le monde qui nous fait jouir
Que nous faisons jouir
En nous faisant jouir
Tout à la fois
D'un coup
Tour à tour…





Écrit en toute reconnaissance
de causes dans l'après-midi doré du 10 septembre de l'automne de l'an de grâces que nous sommes









(Le 10 septembre 2007.)






R.C. Vaudey ; Journal d'un Libertin-Idyllique (Illuminescences) 2006-2009 









.