mardi 24 décembre 2019

L’art à sa plus simple expression… qui est l’amour — Chant de printemps (version complète)






L’art à sa plus simple expression… qui est l’amour


Dans la douceur du jour
Nous retrouvons l’art de l’amour
Et l’amour de l’art — tout aussi bien…
Et en retour…


On convoque Restany
Et son Manifeste du Rio Negro
Klein
Et ses Zones de sensibilité picturale immatérielle —
Romain Rolland, Freud et moi-même
Pour définir l’art sensualiste-mystique-naturaliste
Du siècle commençant
Et les Zones immatérielles de sentiment océanique
De notre Paradis des contemplatifs — galants
Tout un poème… —
Art sensualiste
Mystique
Naturaliste
Où l’ego de l’artiste s’efface
En grande partie —
Pour se contenter
Dans tous les sens du terme —
De protéger la Beauté naturelle
Et où ce n’est plus le spectateur
Le regardeur —
Qui fait la nature du tableau
Proposition inaugurale de l’art moderne au XXe siècle —
Mais bien plutôt le tableau de la Nature qui défait
Poétiquement
Contemplativement —
Le spectateur…
Le regardeur…
Proposition liminaire de cet art sensualiste
Qui ouvre le XXIe siècle…




C’est un développement merveilleux
Et pour nous très inattendu —
De tout le mouvement de la poésie moderne
Mais pas seulement —
Qui s’impose à nous comme un soudain éblouissement
Et qui d’un même mouvement
Réduit le lourd divertissement de l’injouissant
Spectaculaire-marchand —
À néant


Ah ! La beauté ineffable de l’Immatériel
Et les grandes extases de silence plein
Qu’elle vous offre en vous rendant à l’Éternité dans l’instant même
Comme elle révèle bien
Le néant de la bouffissure du vide mondain
Cacochyme —
Qui s’entraîne de lui-même
Et le monde avec… —
À l’abîme


Après la clef de l’amour
Qu’en amants-musiciens et en inventeurs très inspirés
Et édéniques
Nous avions trouvée —
C’est cette fois la clef de l’art de ce temps
Qui s’offre à nous soudainement
Mais par une voie tout aussi harmonique…


Voilà donc le Palais du Ciel
Des béatitudes et des grâces
Que nous défendrons —
Qui s’offre à nous poétiquement
Et théoriquement
Dans une même vision
Et le miracle c’est que l’on nous y aide… d’une bien belle façon…


Après tout qui sait si nous ne finirons pas
Vous et moi —
Comme Pyrrhon :
Après avoir appris
Nous aussi —
Des gymnosophistes de l’Inde
Et de quelques autres poètes
Plus ou moins extravagants
De retour sur nos terres
À la suite de nos courses et de nos dérives —
Y vivant du monde le plus simplement…
À l’écart de la place publique
Sereins
Contemplatifs
Ténébreux
Bucoliques
Et estimés de nos concitoyens, cependant ?


Enfin, nous verrons…







Le 20 décembre 2019
R. C. Vaudey
Journal d’un Libertin-Idyllique (Illuminescences) 2019






« L’amour sera. Nous réduirons l’art à sa plus simple expression qui est l’amour… »
André Breton
Poisson soluble




Chant de printemps




Il arrive aussi
Que je vous ouvre le Paradis
Et que
En vrai galant —
Je vous laisse passer devant


Le fond de votre cœur
M’en est toujours reconnaissant
Je le sais à votre chant
De printemps
Après…
Pendant…

Ces moments transcendants
La vie prosaïque voudrait les oublier si vite
Qu’il faut toujours placer leur célébration
Au centre de l’existence
Quoi que le reste du monde en pense…
Évidemment


Ce pauvre monde dont la vie est rythmée
Par tant de billevesées !










Le 22 décembre 2019
R. C. Vaudey
Journal d’un Libertin-Idyllique (Illuminescences) 2019





.