lundi 7 janvier 2019

L'amour en ribambelle & Les Sauvages








Veste de smoking de l’année où je suis né
Celle de Charles Vaudey —
Alpaga léger
Satin pas même élimé

Parfum Héritage
On s’en doutait —

Sonates pour violon de Schmelzer
Jeans déchiré
Champagne rosé
Boots noires vernies de bottier
Celles que m’avait faites Thomas – au siècle dernier… –
Cuir par endroits craquelé —


L’amour et des baisers en ribambelle
Ma vie ne pourrait pas être plus belle




Le 1er janvier 2019
Journal d’un Libertin-Idyllique (Illuminescences) 2019




Les « Sauvages »


I


Bien que l'esprit de notre amour
Soit celui que peint le livret des Sauvages
Qui est devenu notre hymne « royal » —
J'ai peu envie de l'afficher


Cette actrice est une ancienne junkie
Cet auteur, un enfant battu
Celui-là fut abandonné
Cet autre fut honteux de ses origines toute sa vie


Le monde tout entier
Exploiteurs et exploités mélangés
Semble une réunion de mal-aimés
Plus ou moins malfaisants ou enragés
— Et il l'est


Seuls, les musiciens et la musique baroques
Paraissent y échapper


On peut interpréter Rameau
Jouer les Indes Galantes
Mais l'esprit qui animait la poésie des Sauvages
Son « carpe diem * » paisible et innocent
Il semble honteux
Inconvenant
Voire scandaleux —
Qu'il anime votre vie
La philosophie de votre vie
Et la réalité de vos amours



* Tu ne quaesieris, scire nefas, quem mihi, quem tibi
finem di dederint, Leuconoe, nec Babylonios
temptaris numeros. ut melius, quidquid erit, pati.
seu pluris hiemes seu tribuit Iuppiter ultimam,
quae nunc oppositis debilitat pumicibus mare
Tyrrhenum. Sapias, vina liques et spatio brevi
spem longam reseces. dum loquimur, fugerit invida
aetas: carpe diem, quam minimum credula postero. 



II


Émoi de petits fruits rouges pelucheux
En vous
Je sens venir le printemps


III


Il faut écrire sur l'amour
Et sur ses « illuminescences »
Parce qu'on le peut










Le 6 janvier 2019
Journal d’un Libertin-Idyllique (Illuminescences) 2019




.

Aucun commentaire: