vendredi 23 novembre 2012

DÉESSES




Vous tenez en réserve
L'amour mirobolant
Dont certains rêvent
Vraisemblablement
Et vous me l'offrez sans trêve
Puissamment
Immanquablement

Vous réveillez en moi
Une vitalité ardente
Un réjouissement gourmand et fougueux
Qui me font caressant de mes mains amoureusement la soie de vos hanches
Dans une très vague perception d'un monde brumeux
Tandis que je gronde de volupté exorbitante
Sous les caresses onctueuses et ondoyantes
De votre amour en feu

L'exultation la force et la puissance
Je les sens s'emparer définitivement de moi
Avec toute leur miraculeuse outrecuidance
Tandis que je perçois le cœur de votre maelström intime
Qui m'intime de ses constrictions ultimes
De me joindre au chœur de l'Hymne
À la Joie

Explosif mais galant
Je vous laisse
De justesse
Passer la première
De l'autre côté du Temps
Où nous n'accédons qu'après un long
Interminable
Miraculeux cataclysmique battement

Vous êtes à la fois la prêtresse et la déesse
Et vous éveillez à la sensation extraordinaire et sacrée du monde

Vivre n'est pas rien
C'est un miracle éblouissant
Et vous en possédez le secret
Dans cette force qui vous vient en vous dépassant
Mais vous pensez
Sans doute
La même chose de moi
Puisque ce qui est vrai de l'un ne saurait être vrai sans l'autre

Tout de même
Plus tard
Regardant d'autres belles et jeunes femmes
Empêtrées dans le calcul et la duplicité
Toutes les simagrées de survie et de surface
Je voyais les déesses
S'ignorant et ignorées
Ravagées par la solitude la peur et la rage de se venger
Et sous les putains et les matrones
Les courtisanes et les baronnes
Les mères de familles et les carriéristes à succès ou en détresse
Je voyais les déesses
Sacrifiées
De ce merveilleux automouvement du monde
De ce miraculeux Sensualisme princeps
Auquel toujours vous me réveillez

Comme le disait le poème
... Calabao passe...
Ses belles moustaches enroulées
Il connaît tous les secrets de la vie éternelle...
Et c'est vous qui les lui avez définitivement révélés...




Le 12 février 2007.

in  JOURNAL D'UN LIBERTIN-IDYLLIQUE (ILLUMINESCENCES) 2006-2009






.










.