mercredi 15 juin 2016

L'amour aimant









C'est la douceur
L'amour aimant
Votre âme d'enfant
Mon âme d'enfant
C'est l'innocence maintenant
Une tranquillité souriante
Votre âme aimante
C'est la brillance du regard
L'éclat vif et frais des choses
La brillance du regard
L'éclat vif et frais des choses


C'est paisible avec dans les yeux
De l'émerveillement
Celui qu'on voit tout autour
Tout tranquillement
C'est aussi assis
Dans l'herbe
Le matin avec un peu de vent


C’est l'innocence
Au vert brillant
Au feuillage dense
Aux feuillées denses
C'est l'innocence absolument
La violence, l'amertume et le désespoir
Avec ses airs de violent
De dur
Laissés pour le compte


C'est toujours le calme
De l'enfance
Son innocence
L'émerveillement


On ne pourrait ni peindre ni écrire ni rire
Ni aimer vraiment
Ni faire l'amour absolument
On ne pourrait pas
Vivre
Sans cet éclat de l'âme —
Tendrement


C'est la confiance
Aux choses aux gens
Le désir de jeu
De rire
L'émerveillement
Je l'ai dit
L'innocence


On ne pourrait pas vivre en ravissements
Ni illustrer l'essence du monde
La beauté
L'émerveillement
On ne pourrait pas aimer
En caresses tendres
En lents et puissants
Emportements


C'est là l'essentiel
Du monde
Cet air d'enfance
L'innocence
Absolument




Le 25 août 1995




R.C. Vaudey
Journal d'un Libertin-Idyllique (Illuminescences) 1995





.