vendredi 1 août 2014

L'extase contemplative



EL LADID

 

Ce qui est bon dans l'amour
C'est la liesse de l'amour
Ce qui est bon dans la volupté
C'est le grand appétit de la volupté
Ce qui est fabuleux dans la jouissance
C'est l'exubérance de la jouissance
Ce qui est indicible dans l'extase contemplative qui la suit
C'est la Béatitude...
La flottance…
L'océanie

Ce qui est bon dans l'appétit de la vie
C'est l'appétit
C'est la vie

Comme le temps le permet
On se décide pour le théâtre
Et l'on choisit de rejouer
La scène dans le Café
Avec César et Escartefigue
« À moi il me fend le cœur !
Et à toi, il ne te fait rien ? »
Et tout cela nous met dans les grands rires
La liesse de l'amour
L'appétit gourmand de la volupté

En parlant de figue
Pas besoin d'aller au marché
...
...
...
...
...
Délicatement englués

Vous aimez outre mesure
...
Et vous-même vous délecter
À manier celui que je vous ai tendu
...
...
Soudain pourtant
N'y tenant plus
...
...
...
...
...
...
...
De s'épanouir…

Quelle aventure de s'y insérer !
...
...
...
...
Onctueuse au-delà de tout souhait

L'ineffable joie des fruits de l'Été...
Bons à en pleurer…

Nous nous en délectons
Au-delà de ce que l'on peut imaginer
Et nous en rugissons en chœur
Un hymne à la Beauté
À la Volupté
Dans une transe endivinisée
Que nous fait faire le divin d'exister
Le grand appétit de la volupté
La liesse d'aimer

Sans fin nous reprenons
...
Qui vous font exulter
Sans fin vous vous coulez
...
...
...
Ce qui me fait m'exalter
Au-delà de tout ce que l'on peut imaginer —
Extasié
Au ciel...
Détiré...

Quand nous n'en pouvons plus
On se serre dans nos bras
Et
Pénétrant toujours plus loin
Au cœur du fruit éperdu
J'emporte de votre Paradis tout le Jardin
Qui m'aspire dans votre pulsation rythmée
À la mienne accordée...

Et on déferle par vagues
Sur la plage du ciel…
L'âme étoilée…
Croyant bien ne pouvoir jamais s'arrêter…

Aujourd'hui au soleil
Je re-sens ces merveilles
Et
Comme un poëme à l'ultime Beauté
J'ai voulu les noter
Souhaitant toujours les connaître
Ainsi les immortaliser

À l'Amour !
À la Volupté !
À la Beauté !
Et à l'extase contemplative
Qui doit toujours les suivre et les accompagner !





Le 1er août 2014






Lire le texte intégral dans Journal d'un Libertin-Idyllique (Illuminescences) 2014.


À paraître.




.