mardi 9 mai 2017

L'amour contemplatif — galant ? Le vrai chic français !










Que je mime un combat sans pitié
Tandis que vous chantez
Coquillages et crustacés
Nous fait rire au dernier degré
Sur le ton du Cave se rebiffe
Vous me conseillez tout de même de me calmer


De rires en caresses
Nous glissons sans y penser
Sur la pente qui mène à l'Incontrôlé
Tandis que je []
Et que vous []
Que je fais savamment glisser
Le long de []


Après avoir longtemps ainsi joué
Tandis que l'on se baise
Vous []
[… ]
Je caresse alors []
Dont []
Ce qui a le don de vous pâmer
Avant de []
[]
[] :


Les amants savent déclencher
Des réactions en chaîne
Qui sans qu'ils y puissent rien
Les entraînent dans des tsunamis
Qu'ils déchaînent
Mais ne peuvent contrôler


Je joue longtemps avec cette vague
Déferlante
Souvent vive
Parfois lente
Toujours surpuissante
Jusqu'à ce que n'y tenant plus
Vous []
[]
Qui []
[]
[]
[]
Pour ainsi dire pas à pas




[]
Chaude
[]
Qui s'empare []
[]
Bienheureuse
Dans une danse qui vous possède
Et me fait m'étirer au ciel
Tel l'Homme heureux



Entraîné dans cette course folle
Par les ondes qui m'enlèvent
Et enroulent mon corps et mon bassin
[]
Caressant ainsi []
Ce qui nous fait tout à fait nous exalter
Tant et si bien qu'il nous faut
Tout arrêter :
Subito
[]
Et que
[]
[]
[]
[]
Tandis que je gronde et exulte comme un bien-aimé


Nous nous aimons tant
À cet instant
Sans y penser
Vous avez mon cœur
J'ai le vôtre et votre confiance
Et toute la puissance du monde peut donc nous emporter


Ce qu'elle fait
Après une longue traversée
Qui finit dans les longues vagues spasmées
Où je replonge sans arrêt
Dans votre étreinte toujours renouvelée
Tandis que nous hurlons comme deux beaux loups
Au ciel du monde
Notre Joie et notre puissance d'exister


Les amants savent déclencher
Des réactions en chaîne
Qui sans qu'ils y puissent rien
Les entraînent dans des tsunamis
Qu'ils déchaînent
Mais ne peuvent contrôler


Les amants contemplatifs — galants
Telluriques —
Ont le pouvoir de déclencher l'Impensé
De s'y abandonner
Et ensuite de longtemps y demeurer

Voilà le vrai chic français




Le 9 mai 2017
Journal d'un Libertin-Idyllique (Illuminescences) 2017






.