mardi 18 avril 2017

Nirvana & Résurrection








Nirvana



J'ose à peine dire la chose…
Là…
Flottant
Dans sa pleine béatifique narcose
Dont j'ajoute
Que celle à l'azote
Est en comparaison bien peu de chose…


Un vieil air me revient :
Me dit celui-là…


Faut-il vraiment dire
Cette somptueuse chose
Et surtout
À l'instar du malheureux Baudelaire
— Qui n'y arrivait pas — 
(« Je préfère au constance, à l'opium, au nuits,
L'élixir de ta bouche où l'amour se pavane » )
Pourquoi faire
Du nirvana
Une toxémie
Quand il n'est que l'état suprême de la vie ?


Cette fabuleuse chose
Qui s'empare de nous en virtuoses
Comment en dire le grandiose
À la misère de la névrose ?








Le 19 mars 2017
Journal d'un Libertin-Idyllique (Illuminescences) 2017








 Résurrection
 



L'amour est une vraie résurrection
En ce jour de Pâques
Que l'on passe d'abord dans les ris
Puis dans les beaux cris
Et enfin dans un sommeil exquis
Dans notre grand lit


Le soir, nous festoyons
Et nous célébrons
Avec Albinoni
Le retour du miracle
Qui ne tient vraiment qu'à un fil
D'archal
Où nous dansons cet Indicible
Cet Impensable


Et c'est le cœur émerveillé que j'apporte le lendemain
Là où ils reposent dans le frais soleil du matin
Un somptueux et bucolique bouquet de lilas
À celui et à celle sans lesquels nous ne serions pas là







Le 18 avril 2017
Journal d'un Libertin-Idyllique (Illuminescences) 2017









Aucun commentaire: