dimanche 25 août 2019

Écrin mystique







Dans ce bel après-midi d’été
On rit
Des belles
Qui font ma vie
À poils
À plumes
Et à peau…


Et puis
Dans une invite
Mâle
Tendre
Et joueuse —
Je vous donne un baiser


On s’offre alors nos cœurs d’enfants


Ondulants…


Palpitants…


Et l’on se fond ainsi
En caresses
Et en délicatesses…


Qui font toute notre confondante richesse…


Le monde et le temps basculent alors
Et nous avec —
Dans le Temps et son or
Extatique et intrinsèque…


Le soir
 Au souper 
On flotte encore
Dans le soupir léger de l’univers
Qui semble faire comme un écrin mystique
Qui nous attendait de toute éternité
Pour nous servir
Avec sa Voie lactée
  D’ostensoir fantastique
Et étoilé…


Cette délicate caresse
Du Monde et de l’Infinité
Faits depuis la nuit des temps
Pour cet Éternel Présent
Et notre béatitude d’amants —
Nous la goûtons dans nos silences accouplés
Et dans ce sourire qui nous traverse


Sans plus nous appartenir


Dieu et Déesse…




La nuit
Je vous écris un long poème
Où je vous dis que je vous aime
Si délicatement que j’en suis tout ébaubi
Et puis
En voulant le sauvegarder…
Je le perds dans un nuage…


Dommage






Le 25 août 2019
R.C. Vaudey
Journal d'un Libertin-Idyllique (Illuminescences) 2019




.