samedi 22 septembre 2018

Luxe : Calme et volupté…










Luxe


Dans l'amour
Sans même y penser
Comme si nos êtres se remerciaient d'exister
Nous mêmes ayant dépassé l'intentionnalité
Dans cet abandon aux rythmes de la volupté








Le 3 septembre 2018





Calme


Sur le pas de l'envol
Au saisissement spasmodique
Cataclysmique
Je quitte la pesanteur terrestre
Dans l'émission débordante
Clonique de mon cœur
Moment magique
Qui comble vos ardeurs


Et nous nous dissolvons
En chœur
Dans l'immensité ductile du bonheur


Ce matin, nous ne disons rien
Allongés l'un contre l'autre
Nous restons dans la contemplation muette
De nos paysages intérieurs


Votre main posée sur ma main
Votre cœur contre mon cœur




Le 16 septembre 2018






Ultra-volupté


Votre amour comme une caresse enchanteresse
Comme toute la douceur du monde même


(Et dire que je vous aime moi-même
Comme toute la douceur du monde même)


Tout cela ne peut finir que dans un éclat tel
Que nous n'en revenons pas
Pour de longues heures



Plus tard
Perdu dans le Temps
Je savoure dans le jardin
Sous les daturas
Négligemment des carrés de chocolat
Dans une indolence telle
Qu'elle n'échappe pas à Brunetta 
— La petite poule
Qui
Vive comme l'éclair
Me les subtilise

Et nous rions comme des petits fous
De la voir avec sa sœur jumelle
Se disputer avec gourmandise
Cette prise


Cette charmante joie
Vaut bien mon chocolat


Le plus bel amour
Pour le plus beau jour
Tout en délectation ultra-sentimentale
Comme un miracle
Comme tout mon cœur unit au vôtre
Dans la plus délicate des voluptés
Le chemin d'accès
Le paradis comme si on y était
Et de faiton y est
Le calme
Le silence
Du monde l'absence
Le grand lin rêche et frais
Sur notre nouveau tapis volant
Comme un nuage
Comme une gaze évaporée
L'évanescence
Dans la plus torride décence
De tous nos sens
En absolue effervescence
Célébrant la vie
Le désir
L'amour
Le jour anniversaire de ma naissance


Comment dire
Le désir
Le caresse éblouie
L'emmenée au Paradis


Comment dire à mon appel votre foudre


Ne rien dire
Sourire
Entrer dans le silence


Et rejoindre le divin


D'où l'on provient




Le 21 septembre 2018
  

R.C Vaudey
Journal d'un Libertin-Idyllique (Illuminescences) 2018






.