mardi 4 juillet 2017

La Beauté







L’Étonnant
Comme une femme
Belle et désirée 


Le Miracle
Comme cette compénétration des âmes
Tendres et enflammées
Comme cette pénétration qui nous pâme
Puissants-abandonnés   
Comme cette invagination
Flexueuse-annelée
De mon lingam
À laquelle je me donne
Je me laisse aller


La Merveille
Comme ce qui se déchaîne : cette fabuleuse traversée
Délicate-passionnée
Aux mille et une félicités


Et puis l’Extase
Comme être traversés et emportés
Par les convulsions même de la Beauté


Dont je me réveille médusé :


Pourquoi aujourd’hui
Vivre le plus intense de l’amour

Pourquoi si tard et non depuis toujours


Sans pourquoi ni pour qui :
Je remercie







Le 4 juillet 2017 
Journal d'un Libertin-Idyllique (Illuminescences) 2017




.