samedi 22 octobre 2016

Au cœur même du mystère











Poésies III


 Les idées s'améliorent. Le sens des mots y participe. Le plagiat est nécessaire. Le progrès l'implique. Il serre de près la phrase d'un auteur, se sert de ses expressions, efface une idée fausse, la remplace par l'idée juste etc.







La thèse de l’unité des amants dans la jouissance de l’amour n’est pas un réquisit épistémologique.
Ni même un souhait intellectuel.
Mais une longue catalepsie d’extase au cœur même du mystère.


*


L’homme sensible et intelligent en vient rapidement aux conclusions des Libertins-Idylliques. Aujourd'hui, cependant, le consensus universel des injouissants « libertins » l'intimide.
Quand on l'interroge en public, il nie regretter de n’être sensualiste.


*


L'orgueil des libertins contemplatifs — galants irrite seulement ceux qui se sentent humiliés par l'existence d'hommes et de femmes dont l'orgueil est fondé.


*


Une œuvre d’art, aujourd'hui, c’est n'importe quel objet qui coûte cher. 
Une œuvre d’art sensualiste, c’est n’importe quel objet qui traduit la grâce et l’extase qui l’ont fait venir au jour — et qu'il cristallise.


*


L’absence d’amour contemplatif — galant fait de la vie active de la société de l’injouissance un grouillement de rats pestilentiels.


*


La seule chose qui finalement empêchera les hommes de l'avenir d'avoir honte de ceux d'aujourd'hui, c'est l'existence des libertins contemplatifs — galants.









Le 22 octobre 2016