mardi 5 janvier 2016

La sophistication suprême






R.C. VAUDEY
POÉSIES III







Les idées s'améliorent. Le sens des mots y participe. Le plagiat est nécessaire. Le progrès l'implique. Il serre de près la phrase d'un auteur, se sert de ses expressions, efface une idée fausse, la remplace par l'idée juste. 








Voluptueux, les amants contemplatifs — galants n'ont ni passé ni avenir et, ce qui n'arrive jamais ni aux roués ni aux débauchés qui sont possédés et par l'un et par l'autre, ils jouissent à l'unisson du présent.


*


L'amour contemplatif — galant n'est pas seulement un sentiment, c'est un art — aussi.


*


L'injouissant contemporain ne désire pas connaître l'amour contemplatif — galant car, ainsi que l'a justement écrit Ovide, les désirs ne peuvent s'étendre à ce que l'on ne connaît pas.


*


Lorsqu'une femme et un homme connaissent l'extase harmonique et la jouissance contemplative qui la suit, le plomb du temps se change en or du Temps.


*


La sophistication suprême, c'est la simplicité de l'amour contemplatif — galant.




De l'avalanche de l'extase harmonique aucun des deux amants ne se sent le maître.


*


Plonger dans l'extase harmonique, c'est plonger dans l'infini.


*


Dans l'amour contemplatif — galant chaque extase est un tremblement de terre.


*


L'amour contemplatif — galant plonge des êtres par ailleurs normaux dans de merveilleux états extatiques.


*


Le libertinage idyllique donne une âme à nos cœurs et des ailes à nos pensées.


*


L'idéal des amants contemplatifs — galants est de pouvoir, parfois, se sentir un… 
Et de rester deux.


*


La vie est une énigme dont l'amour contemplatif — galant est la clef.


 


.