samedi 2 novembre 2013

Amantes ut apes vitam mellitam exigunt







Peu après midi
Dans la merveilleuse canicule
Dans le plus pur Été 
J'avance en Afghan
Rapide
Fier et léger...
Comme un éthéré...

On ne peut pas dire que je me promène
Non ! —
Mais
Leste 
Céleste
Je fais le tour de notre domaine
Dans la brûlance et les prés ensauvagés
Alors qu'explosent les gousses des genêts…
D'un merveilleux pied ailé…
Et puis
Tout régénéré
Je vous retrouve pour jouer…

Ce que
Lorsque nous n'étions pas écrasés
Bien heureusement –
Par la canicule dont je parlais —
Nous avons fait
Riant comme des enfants
Avec nos bouées...

Après les rires et les jeux
Allongé
Perdu dans le ciel
Tandis qu'au loin
Dans le soir l'orage tonne
Et fait rouler ses cailloux
Absent
Nonchalant-absolument
Je me demande où
Est passé l'Afghan
Fier et léger...
Là...
Maintenant...




Le 22 juillet 2013






.